La vie secrète des arbres

image-vie secrete des arbres.jpg

Le point de départ

Notre fascination pour ce sujet prend sa source dans une idée bien simple: par son existence même, la physique quantique met en doute la capacité de l'humanité à tout savoir sur le monde. Elle place l'être humain devant ses propres limites et prouve que l’observation scientifique “objective” n’existe pas : le simple fait d'observer des particules subatomiques en mouvement en modifie le comportement de manière imprévisible! La physique quantique me semble la branche scientifique au plus grand potentiel poétique et philosophique, et de ce fait la plus fascinante à explorer artistiquement.
 

Cette recherche vise à combattre les préjugés tenaces entourant la science (compliquée, trop rationnelle, ennuyante) à travers une proposition dynamique marquée par la poésie et la distance critique que permettent le théâtre d'objets. Nous désirons attiser la curiosité du public et donner à chacun confiance en sa capacité d'explorer des idées complexes. Dans notre monde aux positions de plus en plus rigides, nous aimerions faire surgir la beauté du monde quantique où plusieurs "vérités partielles" souvent paradoxales réussissent à coexister dans un vaste de réseau d'idées constamment remises en question.

La science décrit avec précision de l'extérieur, la poésie décrit avec précision de l'intérieur. La science explique, la poésie implique. Les deux célèbrent ce qu'elles décrivent.

Ursula K. LeGuin, autrice